Le maire Demers rêve d’une expansion rapide du réseau de la STL

le-maire-demers-reve-dune-expansion-rapide-du-reseau-de-la-stl-620x348

Par Ghislain Plourde, L’Écho de Laval, Lundi 16 mars 2015

Le maire de Laval, Marc Demers, croit beaucoup au transport en commun et à la Société de transport de Laval (STL). Parmi ses souhaits les plus chers, il rêve que le réseau puisse desservir sa clientèle dans les deux axes (nord-sud et est-ouest).

Le premier magistrat s’est exprimé sur le sujet en réponse à une question d’un citoyen lors de la dernière réunion du conseil municipal.

Le Lavallois déplorait le fait que l’actuel service menait, essentiellement,  les usagers d’un point nord vers le point sud et le trajet inverse alors que pour les déplacements est-ouest il fallait compter un temps fou et passer par diverses correspondances.

Le maire Demers a reconnu cet état de la situation tout en soulignant qu’on travaillait d’arrache-pied à peaufiner le service.

« Sa réponse n’était pas un reproche à la STL, au contraire. C’était simplement qu’il a voulu démontrer la volonté de l’actuelle administration à vouloir améliorer le système de transport en commun, de voir à le développer, à le rendre plus efficace et plus utile afin qu’il réponde adéquatement aux besoins de ses utilisateurs », a tenu à préciser François Brochu porte-parole au cabinet du maire.

De l’avis de celui-ci, le maire Marc Demers est « impatient de voir le réseau se déployer afin de couvrir tout le territoire de Laval ».

Un projet dont le plein potentiel est freiné par un certain nombre « d’imprévus » survenus depuis les derniers mois.

Comme bien d’autres villes, Laval a dû faire face à des contraintes budgétaires qui l’ont forcé à faire des choix. Des plans ont dû être mis « sur la glace ». Néanmoins, ils seront réalisés tôt ou tard.

Contribution à la STL

Malgré ces obstacles, la Ville de Laval a toute de même pu hausser sa contribution à son transporteur pour l’année 2015. Alors qu’elle avait attribué une enveloppe de 57,3 M $ en 2014, la STL touchera, cette année, 61, 2 M $.

Pour certains, il peut s’agir d’une importante augmentation. Cependant, il est important de spécifier que la Ville avait «gelé» sa subvention à 55,5 M $ pour les trois années précédentes (2013-2012-2011)