Pas de 8 mars à Laval cette année, pour cause d’austérité

communique-de-presse-620x348

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour la première fois depuis 10 ans, la Table de concertation de Laval en condition féminine (TCLCF) ne tiendra pas cette année d’événement régional grand public dans le cadre de la Journée internationale des femmes pour cause d’austérité. 

La précarité financière imposée par les mesures d’austérité du gouvernement empêchera les Lavalloises de se rassembler pour souligner cette journée, plus importante que jamais.

Afin de signifier l’indignation de ses membres face aux impacts des mesures d’austérité sur les femmes et les reculs que celles-ci représentent pour les droits des femmes, la TCLCF a fait parvenir aujourd’hui, à tous les élus/es des quatre paliers de gouvernance à Laval des cartons de NON-INVITATION pour le NON-ÉVÉNEMENT de la Journée internationale des femmes.

Cette action a pour but de sensibiliser les décideurs/es aux impacts des mesures d’austérité sur les femmes et de leur rappeler que l’égalité est loin d’être atteinte. La TCLCF interpelle les élus/es pour susciter leur appui en faveur des luttes des femmes pour l’égalité.

Si les Lavalloises, à l’instar des femmes de toutes les régions du Québec n’ont pas le cœur à la fête en cette Journée internationale des femmes, elles seront toutefois en action. À l’initiative de la TCLCF, les tables régionales de concertation de groupes de femmes et leurs membres, mèneront durant la semaine du 8 mars une vaste campagne auprès de la ministre responsable de la condition féminine, Mme Vallée, intitulée : DES SOUHAITS POUR LES FEMMES DU QUÉBEC.

Cette campagne vise à rappeler à la ministre les valeurs que porte le mouvement des femmes au Québec : liberté, justice, égalité, solidarité et paix et qu’il importe que les politiques et actions gouvernementales.

Enfin, la TCLCF et ses membres organiseront une action dérangeante à Laval le 12 mars 2015 pour signifier notre refus des politiques d’austérité et rappeler que des alternatives pour une société plus juste et solidaire existent. L’action s’inscrira dans le cadre du lancement de la MARCHE MONDIALE DES FEMMES 2015, sous le thème : Libérons nos corps, notre Terre et nos territoires!

Les femmes sont en marche pour l’égalité : solidaires face à l’austérité!

Source : communiqué de presse de la TCLCF